Ma première pseudo invention !

Publié le par Marie Mes Petits Gâteaux

Salut mes loulous,

 

Dimanche pluvieux…Qu’une seule envie, manger un bon gros gâteau avec les gens qu’on aime !

 

Ça tombe bien, cette semaine Chéri avait fait une légère erreur en me sortant du congèl la crème au beurre au lieu du beurre !!!! Bref une parfaite excuse pour faire un gâteau (je le soupçonne presque de l’avoir fait exprès !)

 

En surfant sur mes blogs chouchous je jette mon dévolue sur une recette du blog « a mes nuits blanches » dont je suis vraiment tombée amoureuse. Un test s’impose alors : La Forêt Noire que j’avais envie de revisiter avec ma crème au beurre parfumée au café.

 

Je baptiserai donc cette « invention » (invention faut le dire vite, mais bon quand même…) l’Opérette car j’ai finalement mixé l’Opéra et la Forêt Noire !

 

Opérette (11)

 

Allez, c’est parti :

 

Pour la génoise il vous faut :

- 6 œufs

- 200 gde sucre

- 150 gde farine

- 50 gde cacao (amer normalement mais je n’en avais pas alors ce sera du bon cacao « normal » !)

 

Mettre les œufs et le sucre dans une casserole et faire chauffer sur feu doux sans cesser de fouetter. Lorsque l’ensemble est tiède verser dans le bol du robot (ohhhh mon Kitchenaid !!) et fouetter jusqu’à ce que le volume double et soit froid (15 bonnes minutes).

Tamiser la farine et le cacao puis verser doucement sur les œufs montés en mélangeant à la spatule ou la cuillère en bois en faisant des O de haut en bas.

Verser dans un moule à manquer et faire cuire 20/25 minutes dans un four préchauffé à 200°C.

Démouler sur un torchon propre et laisser refroidir.

 

Etape suivante : La ganache.

Il vous faut donc :

- 200g de chocolat (70% pour moi)

- 15 cl de crème liquide entière

 

Mettre le chocolat cassé en morceaux dans un bol avec la crème et faire chauffer 1 minute au micro-ondes. Lisser et laisser refroidir

 

Ensuite…La chantilly :

Il vous faut 30 cl de crème liquide entière très très froide et 2 bonnes cuillères à soupe de sucre glace. (Mon conseil : mettre la crème dans le bol au congélateur pendant 20/25 minutes avant de battre.)

Mettre la crème dans le bol du robot et fouetter. Ajouter le sucre à la fin. Réserver au frais

                     

Enfin prenez la crème au beurre que votre chéri vous aura involontairement sorti du congèl et la fouetter à petite vitesse pour lui redonner sa légèreté (j’ai une recette de crème au beurre de Christophe Felder, avec une meringue italienne).

 

Allez on monte tout ça tranquillement :

 

Couper la génoise en trois disques. Poser le 1er sur votre plat de service et imbiber généreusement d’un sirop à base de sucre et de café.

 

Etaler la ganache (que j’aurais d’ailleurs dû alléger avec 1 cuillère de chantilly).Lisser et déposer un 2ème disque. Imbiber à nouveau.

 

Etaler la crème au beurre (que j’ai cette fois allégé avec 1 cuillère de chantilly !).

Poser le 3ème disque que vous aurez également imbibé. Tasser légèrement le gâteau.

 

Pour la déco :

1/ Recouvrir le gâteau de chantilly en insistant plutôt sur le dessus que sur les bords. La chantilly du tour servira uniquement à « coller » le chocolat, il ne faut donc pas trop en mettre, ce serait gâché ! En garder un peu pour les petites déco au dessus.

 

2/ Avant tout petite parenthèse déco : en pâtisserie le rhodoïd est utile pour la déco. Oui mais voilà ça coûte cher ! J’ai donc utilisé ici des feuilles transparentes (type « feuille de rétroprojecteur ») C’est parfait !

Donc…Faire fondre au bain-marie environ 200g de chocolat noir. Découper des bandes de transparent de la taille du gâteau et y verser le chocolat en couche assez épaisse. Lisser, laisser légèrement refroidir et poser contre le tour du gâteau en appuyant un peu pour faire adhérer. Renouveler l’opération si nécessaire.

Pour le dessus du gâteau, j’ai coulé du chocolat et laissé durcir. J’ai ensuite utilisé un emporte pièce pour faire mon gros cercle du milieu, et des petits verres pour faire les autres.

 

Pour le tour du gâteau, j’ai utilisé des chutes du chocolat durci pour mes losanges.

 

Vous pouvez enlever le transparent du tour lorsque l’ensemble est bien pris (après un bon passage au frigo)

 

Et voilààààà le résultat.

Opérette (5)


Opérette (8)


Opérette (9)


Opérette

 

Selon l’avis des gourmands, le gâteau est plus léger qu’il n’y paraît car la génoise est très aérée. Il aurait fallu peut être imbiber plus le gâteau.

De mon avis, j'aurais du travailler plus la déco, je trouve que le tour n'est pas parfait, mais pour mon premier travail du chocolat après tout je ne suis pas mécontente !

  

Enfin de l’avis général je progresse !! Ce qui est pour moi plutôt bon signe car c’est un peu mon objectif pour mes futurs projets !

 

Bisous mes loulous

Publié dans Pour se la péter

Commenter cet article